La galerie HASY renouvelle son invitation à la Résidence de Recherche Photographique en accueillant Corentine Le Mestre.
S’attachant comme point de départ au territoire des marais salants, augmenté de découvertes et dérives réalisées en résidence, le travail mené depuis l’atelier de la galerie HASY s’est axé sur la stabilisation d’un noyau d’images, rapprochant les photographies personnelles de l’artiste et des images d’archives*.
A travers l’exposition Conditions d’équilibres, se décline une réflexion sur la façon dont les images se construisent et se révèlent. Recadrage des plans, plis des supports, altération de la surface, sont autant de gestes pour déplacer le point d’équilibre des photographies et les conditions d’émergence des visibilités qu’elles sous-tendent.
Que montrer afin de voir au delà de l’espace photographié ? Plus qu’un sujet et un lieu de production d’images, Corentine Le Mestre envisage le marais comme un espace réflexif pour penser la photographie et sa matérialité. En fin d’hiver, il est question de « chausser le marais » ; de remodeler les sols et déplacer l’argile afin de quadriller les œillets, de délimiter les vasières. On arrache du sol les racines du Baccharis avant que ses nouveaux bourgeons n’envahissent la surface. Un arrangement permanent, entre apparition et disparition, pour faire tenir le tout. A travers ces plis d’une construction continue, l’artiste relève les rapports d’analogie avec des notions propres à la photographie ; des rapports de tension entre recouvrement et excavation, état de latence et révélation.
A partir de ces considérations, l’exposition avance l’espace d’une photographie en changement et formule le vocabulaire d’un nouvel état du paysage photographique.
*Remerciement au Musée des Marais Salants pour le prêt des images de la collection de Gildas Buron, conservateur. Ainsi qu’au fabricant de matériel de laboratoire argentique Deville.
Avec le soutien :
de l’État – Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) des pays de la Loire
du Conseil Régional des Pays de la Loire du Département de la Loire – Atlantique et de la Mairie du Pouliguen.
Corentine Le Mestre est diplômée des Beaux-Arts de Montpellier (Esbama) en 2016.
Membre artiste du groupe de recherche Skéné à Montpellier, elle a exposé son travail en collaboration avec le Frac LR, le CCN de Montpellier et le Musée Atger.
Back to Top